Fédération des Aveugles et Amblyopes
 de France
Gard-Lozère

Compte-rendu d'activités

Loisir : Rando à SANILHAC

Le 08 Mars 2015
Rédigé par : Dany Freyssenet

En ce dimanche, le rendez-vous était fixé sur le parking de la mairie de SANILHAC; cette commune est rattachée à celle de SAGRIÈS.
Nous sommes heureux de nous retrouver pour cette première rando printanière; nous voilà partis pour une dizaine de kilomètres environ.
Nos guides nous expliquent qu'ils voient un château avec son pigeonnier du quinzième siècle; à proximité se trouve une chapelle.
Nous prenons un sentier qui mène à la petite chapelle de la BEAUME; nous la surplombons; trop de difficultés pour y accéder au plus près pour nous; à côté se trouve une grotte située dans une falaise où vivait un saint homme, solitaire qui a été rejoint quelques années plus tard par SAINT-GILLES DU GARD, qui est devenu ensuite évêque de SAINT-GILLES; c'est pour cela que SAINT-GILLES est devenu le point de départ des chemins de COMPOSTELLE pour la région sud; à cette époque-là, c'était la première ville de FRANCE.
Nous prenons un chemin forestier qui nous conduit vers les gorges du GARDON; les conversations s'animent çà et là; CLAUDE nous annonce que 2 gros arbres sont tombés sur le chemin que nous aurions dû prendre; ces derniers jours, le vent soufflait très fort; donc, impossible de passer à moins d'être une horde de sangliers.
Nous reprenons le cours de notre rando; le passage étant étroit, nous cheminons les uns derrière les autres puis le sentier s'élargit; nous découvrons différentes plantes: romarin, jonquilles sauvages, chênes-kermès, globulaires, qui fait penser à un oeil car elle est bleu marine au milieu comme l'iris de l'œil et bleu clair autour.
Nous arrivons bientôt sur la rive gauche du GARDON; il contourne un gros rocher pour rejoindre COLLIAS.
Plusieurs petites sources se nommant: GARD; elles se réunissent vers ANDUZE et forment le GARDON qui traverse ALÈS et descend sur COMPS où il se jette dans le RHÔNE.
Où nous sommes, le GARDON a une dizaine de mètres de large et la vallée est assez profonde, 140 m de dénivelé pour atteindre le Gardon. Une jolie vue.
Nous nous installons sur l'herbe pour pique-niquer accompagnés d'un soleil radieux; tellement, nous étions bien; nous n'avons pas vu le temps passer et la flemme nous envahissait; nous nous décidons à nous relever quand même.
Nous reprenons le chemin du retour; toujours très agréable et sans difficulté.
Bientôt nous regagnions le village et retrouvons les voitures; nous nous quittons en remerciant bien nos guides qui nous donnent de nombreuses descriptions sur tout ce qui nous entoure qu'on peut se le représenter; sans oublier le choix des randos qui est accessible pour nous tous.

À bientôt pour une prochaine rando.