Fédération des Aveugles et Amblyopes
 de France
Gard-Lozère

Compte-rendu d'activités

Culture : Un évènement : Nîmes, désormais, a sa « Folle nuit » !

Le 07 Février 2015
Rédigé par : Martine VILLARD

Pour la première fois, une « Folle nuit », de musique a été proposée au théâtre Bernadette Lafont, à Nîmes, le samedi 7 février 2015. Cinq concerts se sont succédés de 15h à 22h, pour satisfaire les passions de l’âme et du cœur.
Un groupe de huit personnes de la FAAF GL, ont choisi d’aller écouter, à 19 heures, le concertiste en guitare classique, Emmanuel Rossfelder, de renommée mondiale.

Né en 1973, il débute la guitare à l’âge de cinq ans. A huit ans, il rentre au conservatoire de musique d’Aix en Provence, à 14 ans, il obtient la médaille d’or du conservatoire et devient alors le plus jeune élève du grand maitre Alexandre Lagoya, au conservatoire national de musique de Paris, avec lequel il a une relation privilégiée.
A 18 ans, il obtient le prix du conservatoire de Paris.
En 2004, il est nommé révélation soliste instrumental de l’année des « Victoires de la musique classique ».
Depuis, il est demandé sur toutes les scènes mondiales, et fait une carrière internationale, Etats-Unis, Russie, Japon, etc…

Mais ce 7 février dernier, il était à Nîmes et a joué pour nous, plusieurs grands compositeurs :
Sor : variations sur le thème de la Flûte enchantée de Mozart
Tarega : recuerdos de la Alhambra.
Mertz : élégie.
Barrios : une petite aumône pour l’amour de dieu.
Bach : Jésus, que ma joie demeure.
Schubert : ave Maria .
Barrios : un sueno en la floresta.
Verdi : fantaisies sur des thèmes de la Traviata.

Ce virtuose nous a charmés par l’intelligence et la finesse de son jeu. En présentant les différents morceaux, il a fait preuve d’un humour en parfaite adéquation avec son sublime talent de musicien, à la vertigineuse dextérité, parfait dans les nuances, nous emportant passionnément dans les émotions ;
Au faite de son art, il laisse augurer ce que seront les dix années à venir !
Ovationné par l’assistance, ce grand musicien a terminé son concert en nous offrant une petite fantaisie, qui nous a transportés dans ces contrées idylliques où tout est passion et volupté de l’art musical.

J’invite les mal voyants à se rendre sur son site Internet où on peut le voir jouer, gros plans sur ses doigts agiles et les non voyant à écouter et réécouter, autant qu’ils le souhaiteront, la magie de la musique que font naître ses mains et sa guitare.