Fédération des Aveugles et Amblyopes
 de France
Gard-Lozère

Compte-rendu d'activités

Loisir : Un baptême qui ne manque pas d’air

Le 20 Février 2010
Rédigé par : Abdel-Cader TIDJINI

Le samedi 20 février dernier, nous avons eu une journée mémorable. Nous étions un groupe de 12 personnes mal et non-voyantes. C’est après un délicieux repas que le SAVA est venu nous récupérer pour nous emmener à l'aérodrome de Courbessac. Nous avons fait des groupes de 3 personnes en prenant bien soin de ne pas dépasser un poid total de 200 kg, l'avion ne devant pas supporter plus. En attendant notre tour après le premier groupe de jeunes qui était déjà dans le ciel, on nous décrivait l'avion et son fonctionnement. Des choses très techniques mais fort interessantes. Une fois bien installés dans la cabine, le pilote, un homme d'une gentillesse infini, nous expliqua en quelques mots quel allait être notre parcours. Nous avions tous décidé de survoler Arles, Beaucaire et le Pont du Gard. Au décollage déjà, j’ai trouvé que c’était très différent d'un grand avion, ceux qu'on prend pour partir en vacance.

Une fois en haut, nous pouvions apercevoir le mont ventou en Avignon et la Sainte Victoire à Aix-en-Provence, la description du pilote était pour nous très appréciable. On nous expliqua qu'en dirigeant l'avion à 90°, nous allions ressentir des sensations bien peu communes. Tous dans le groupe étions d'accord pour tenter l'experience. Allez on y va ! Nous avons ressenti que notre corps était bien lourd, une sensation de faire le double de notre poids. Puis d'un commun accord, une autre experience nous tentait bien, alors maintenant le but de la manoeuvre était de monter encore plus haut et très vite pour ensuite redescendre aussi vite ! Le corps cette fois-ci ne tenait plus en place, c'est là qu'on voit l'utilité de la ceinture ! On ne pouvait absolument pas contrôler notre corps, notre seul manière de nous manifester c'était nos cris mélangés à un fou rire, les sensations se retrouvaient à un seul endroit du corps, le ventre. Une troisième experience nous a été proposée ; le but ici était d'effectuer un décrochage. Qu'est-ce qu'un décrochage ? Eh bien, c'est de continuer à monter puis arréter le moteur pour faire une chute ; pour donner une image, c'est comme laisser tomber une pierre, une descente droite et rapide. puis le pilote reprend la main pour redresser l'avion. Mais là, à deux contre un, nous renoncions.

J'ai passé une très belle journée, un moment inoubliable qui sera longtemps gravé dans ma mémoire. J'ai parlé à mes amis de cette experience et nous la retenterons avec plaisir.