Fédération des Aveugles et Amblyopes
 de France
Gard-Lozère

Compte-rendu d'activités

Loisir : Fête de la musique à la FAAF Gard-Lozère

Le 29 Juin 2018
Rédigé par : Yvette SENEGAS

Le 21 juin, tout le monde sait que c’est la fête de la musique en France, mais cette année c’est le vendredi 29 juin que nous en avons profité pleinement. Non il n’y a pas eu d’erreur de calendrier car notre fidèle petit groupe qui se retrouve tous les vendredis savait que pour notre dernier rendez-vous de l’année,  nous allions en profiter pleinement au siège social l’après-midi et dans les arènes le soir. Dès notre arrivée, avec l’aide de Maurice, Jacques et Emile nous avons poussé les tables de la salle de réunion. Camille qui nous avait préparé une play -list a installé le matériel et c’est parti ! Dès les premières notes tout le monde a dansé sur les airs des années 80. On a fait une ronde endiablée sur la musique des lacs du Connemara et l’incontournable « boite à sardine » de Patrick SEBASTIEN. Bien sûr quelques pasos, plus ou moins bien dansés, ont un peu calmé le rythme mais il a fait très chaud malgré la clim. Bien sûr nous n’avons pas oublié le sacro-saint goûter avec une délicieuse glace, d’excellentes pâtisseries offertes par un adhérent et des boissons fraîches. Un après-midi attendu et bien apprécié par nous tous.

Le soir, c’est dans les arènes quasiment pleines que nous nous étions donné  rendez-vous pour une soirée magique, du moins pour les quinquas et plus qui sont venus les applaudir. J’ai nommé Julien CLERC et Véronique SANSON. Après un premier groupe en première partie, c’est à 21 heures qu’il est entré en scène. J’ai demandé à ma voisine : »alors comment il est ? » Elle m’a répondu : »il n’y a rien à jeter, il est très élégant avec un pantalon noir, chemise blanche et veste grise ». Il a enchainé avec les chansons fétiches de tout son répertoire et je me suis surprise à toutes les chanter. Il a rendu hommage à Gilberte BECAUD, entonné les chansons Hélène, Mélissa, la fille aux bas nylons, Lili qui voulait aller danser et au bout d’une heure 30 il a fini de nous enchanter avec son dernier succès « à nos amours ». Avant de partir, les arènes ont brillé de multiples petites étoiles lorsqu’il a entamé « femmes je vous aime ». Avant, on allumait les briquets, maintenant ce sont les portables qui éclairent la nuit !
Après un changement de matériel, Véronique est arrivée avec son magnifique piano et la tenue qui va avec : son beau costume à queue de pie. Sa voix si particulière et émouvante s’est élevée reprenant, elle aussi, ses succès inoubliables. Une vraie communion avec le public  averti qui reprenait ses refrains. Ses musiciens d’excellente qualité on fait « chauffer » les arènes pendant la courte pause qu’elle s’est accordée et elle a fini son récital par une magnifique « révérence ». Ces deux artistes nous ont enchantés par cette belle soirée d’été et le public ne s’est pas trompé, ils restent des monstres sacrés d’une génération de chanteurs qui ont Marqué leur époque mais aussi les plus jeunes. Vraiment une  journée pleine de belles émotions.