Fédération des Aveugles et Amblyopes
 de France
Gard-Lozère

Compte-rendu d'activités

Loisir : Balade sur l'île de Villeneuve de Maguelone.

Le 10 Mai 2014
Rédigé par : Monique VIRLOUVET

Ayant pris mon adhésion depuis très peu de temps, à l'association FAAF Gard-Lozère, je crois qu'il est d'usage que les derniers inscrits aient l'honneur de rédiger le compte rendu de leur première balade. Privilège à ne pas négliger !!!
Donc, je suis Monique et suis mal voyante. J'ai eu le plaisir de me voir proposer la sortie organisée  le samedi 10 mai, sur l'île de Villeneuve de Maguelone, qui se situe dans le département de l'Héraut, à quelques kilomètres au sud de Montpellier, sur la commune  de Villeneuve. Cette île  avec sa cathédrale forment un site incontournable à visiter.

De bon matin, accompagnés du soleil, nous partons à quatre d'Alès, prendre le train pour rejoindre les randonneurs de Nîmes et ensuite ceux de Montpellier.
Le groupe est au complet, c'est à dire plus d'une vingtaine de personnes, et croyez moi, cela fait beaucoup de prénoms et de visages à retenir d'un seul coup ...!!!
De la gare de Montpellier, nous prenons le tramway, et le bus pour rejoindre le point de départ de la balade.
Pour l'instant, si j'avais été seule, le parcours depuis Alès se serait apparenté au parcours du combattant, mais qui, grâce à une organisation sans faille, nous a amené à bon port, sur l'île.

Après deux kilomètres de marche parcourus sur un chemin goudronné le long des étangs, nous traversons une passerelle qui nous amène sur l'île.
Et là, c'est le dépaysement assuré. Nous sommes en pleine nature, entre mer et étangs et suprême avantage, il n'y a plus de véhicule.
Nous progressons très aisément sur ce sentier très praticable jusqu'au lieu de pique-nique, à proximité de la cathédrale, que je n'ai pas eu la présence d'esprit de visiter. Je ne donnerai pas de nom, mais je n'ai pas été la seule ....
Ce moment du repas a été très convivial et pour nous réconcilier avec le vent froid qui s'était levé, nous sommes allés au restaurant de l'île pour nous réchauffer, avec un bon café.
Déjà, il fallait penser au retour. Nous aurions bien pris le "petit train" qui circule sur l'île, mais ne connaissant pas les horaires, la sagesse a fait que nous avons pris le même moyen de transport qu'à l'aller, c'est à dire nos jambes, qui étaient encore en pleine forme.

Nous avons ensuite repris le bus, le tramway et le train jusqu'à Montpellier et Nîmes, où là, nous avons pris un dernier verre, ensemble, en attendant le train pour Alès.
Ce qui m'a le plus interpellée au cours de cette journée, c'est le dynamisme de nombreuses personnes, une organisation impeccable, ainsi que la gentillesse et la prévenance des nombreux accompagnateurs bénévoles : de vrais pros.
Je me suis tout de suite sentie intégrée et la bienvenue parmi vous : je reviendrai et j'encourage tout le monde à venir.
Cette journée ne fut que du bonheur.