Fédération des Aveugles et Amblyopes
 de France
Gard-Lozère

Compte-rendu d'activités

Loisir : Visite du parc ornithologique Pont de Gau

Le 02 Juin 2013
Rédigé par : Frédéric et Marie

Le chant des oiseaux....
Enfin une journée de soleil, nous en profitons ce dimanche 2 juin pour partir à la découverte de nos amis les oiseaux.
Nous étions 26, dont la moitié déficients visuels, à nous retrouver vers 9 heures 45 devant l’entrée du parc ornithologique situé près des Saintes Marie dans le département des Bouches du Rhône.
Après avoir acquitté la somme nous autorisant à cheminer dans le parc, nous avons été immédiatement pris en charge par un guide naturaliste.
Celui ci se révéla un homme passionné par son métier. Tout le monde l’écoutait et l’interrogeait sur le fonctionnement interne du parc.

Dans un premier temps celui-ci nous faisait un peu l’historique, la description ainsi que les explications sur l’intérêt d’un tel parc.
Au bout d’une vingtaine de minutes nous partîmes sur un sentier cheminant au milieu d’étangs bordés de bambous, arbustes, d’où sortaient quelques chants d'oiseaux.
Après avoir arpenté un pont, surplombant les marais, nous faisions une halte dans un refuge, d’où les amis voyants pouvaient contempler quelques espèces de volatiles migrateurs et prédateurs. Encore une bonne vingtaine de minutes d’échanges avec notre guide sur la vie des oiseaux sur ce site.
Dernière étape après dix minutes de marche sur un site situé entre deux groupes de jeunes flamants roses, où nous apprenions pourquoi les flamants sont roses et découvrions, circulant de main en main, ce qu'est une bague de reconnaissance.
Ah oui, j’oubliais, c’était l’heure de l’apéritif, et notre serviteur nous proposait de déguster une salicorne au gôut salé mais fort agréable.
Un peu rassasié, nous retournons à l’entrée du parc, où des tables nous attendaient pour déjeuner. Les pique niques se mangeaient rapidement et dans une ambiance chaleureuse.

Le repas achevé, une partie du groupe décida de repartir sur les chemins entre ciel et marais, essayer de découvrir d'autres oiseaux. Vainement... Peut être que le vent, la chaleur les avaient incités à rester cachés ? Nous avons pu admirer une petite famiile de gracieux cygnes…
Puis nous avons retrouvés l'autre partie du groupe, restés à l'ombre et à l'abri du vent, assez fort ce jour là, pour un dernier verre de l'amitié avant le départ.

Merci une fois de plus, à nos amis qui nous ont guidés et permis de profiter de cette jolie balade.
Et merci à ce guide de nous avoir transmis sa passion pour la protection de cet espace de nature et des oiseaux...