Fédération des Aveugles et Amblyopes
 de France
Gard-Lozère

Compte-rendu d'activités

Sport : Randonnée à Gagnière du dimanche 13 mai 2012

Le 13 Mai 2012
Rédigé par : Monique VEDEL et Amélie TOUSSAINT

Quelle magnifique journée ensoleillée nous avons pu partager ensemble, le dimanche 13 mai 2012 ! Pour cette randonnée à Gagnières nous étions une quinzaine de personnes mal ou non-voyantes avec également des personnes voyantes qui nous guidaient et marchaient parmi nous durant les 8 kilomètres avec un dénivelé de 400 mètres.

Il y avait une Joëlette qui faisait partie de cette sympathique troupe, où se trouvait assise une personne ayant des difficultés pour marcher longtemps. Elle a été tirée et poussée par Jean-Louis qui faisait parti du Club Alpin et Claude qui est un bénévole qui adore faire des randonnées. Ils ont été ensuite relayés par d’autres personnes lorsque le passage était des plus rudes.
Durant ces 8 kilomètres qui ont duré environ 5 heures, nous avons pu profiter et surtout admirer toutes ces belles fleurs sauvages comme l’orchidée sauvage par exemple, et beaucoup de pins, de sapins, de châtaigniers, et d’oliviers. Nous avons traversé une petite rivière où la Joëlette avait juste la place de passer sur un tout petit pont. A un certain moment, nous avons dû gravir un sentier très escarpé entouré d’arbres qui laissaient passer à peine la Joëlette qui a failli basculer dans une pente et le jeune Florian s’est aussitôt précipité pour aider et la rattraper de justesse. Ainsi l’attelage a pu terminer son ascension sans aucun dommage. Encore merci à tous ces bras vaillants !

Nous avons pris l’apéritif offert par les organisateurs de la randonnée, qui se trouvait être le bienvenue après toutes ces émotions et cette belle grimpette ! Nous avons fait suivre le pique-nique avec bien sûr, l’accompagnement de kir offert par Ghislaine.

Le ventre bien rempli et les jambes reposées, nous sommes repartis sur le chemin de terre large et sans obstacle, qui a permis à quelques uns des déficients visuels de s’essayer à tirer ou pousser la Joëlette. Une jolie image d’entraide et de soutien.
Un peu plus loin, nous avons dû nous séparer en deux groupes. Un groupe s’est lancé dans une ascension pour profiter de la hauteur et des joies de se confronter à des difficultés un peu plus importantes. L’autre groupe est resté sur le chemin et a accompagné la Joëlette qui ne pouvait malheureusement pas passer dans les chemins trop rudes de l’ascension.

Nous sommes rentrés au village vers 16 heures et nous avons chacun reçu un diplôme, et c’est avec le cœur rempli de joie que nous nous sommes promis de refaire une prochaine randonnée.